Le mot du président - Les pronostics hippiques

Aller au contenu

Menu principal :

Le mot du président


Combien d'entre-nous n'ont-ils pas un jour cédé à cette tentation de répondre à ces multiples sollicitions dont nous pouvons être l'objet et qui à chaque fois, après avoir fait naitre le rêve, nous entrainent vers une grande déception.

Et pourtant, c'est ainsi qu'un jour j'ai fait la connaissance de Maurice ROUSSET qui aujourd'hui est avant toute chose et même malgré la distance qui nous sépare, un grand ami.

Deux raisons majeures, deux raisons essentielles qui font la vie des hommes, à savoir une honnêteté rigoureuse et une compétence exceptionnelle, font partie à mes yeux de la base même des valeurs qui sont celles de notre ami à tous, je veux dire Maurice. Je pense personnellement détenir pratiquement toutes ses méthodes, qui m'ont toujours été fournies avec l'ensemble des éléments, des statistiques, qui apportaient la preuve éclatante de la qualité de la proposition.

Pas une seule fois, je n'ai surpris Maurice ROUSSET en défaut sur quelque sujet, à savoir les statistiques d'avant la proposition, mais surtout sur les statistiques d'après, c'est-à-dire correspondant rigoureusement à l'offre qui nous été faite. Il a pu se produire de temps en temps mais très rarement des périodes où les résultats ne correspondaient pas exactement aux statistiques annoncées mais jamais, au grand jamais, une méthode " N'A ÉTÉ  EN FAILLITE ".

Au-delà de cette compétence, dont devraient bien s'inspirer tous ces marchands d'illusion que j'ai évoqué précédemment, il y a les qualités de l'homme, sa disponibilité, sa fidélité, son envie d'être à l'écoute de chacun d'entre-nous, c'est-à-dire tout ce qui est sur cette terre, la valeur réelle de l'homme.

Ancien président d'un grand groupe électroménager, administrateur de France Galop sous la présidence de Jean-Luc Lagardère, membre du Comité de France Galop, ancien président du syndicat des éleveurs, grande organisation européenne, membre fondateur du Défi du galop, Ancien président des courses de Vichy, cette énumération ne se veut pas être un péché d'orgueil, mais simplement mon expérience fait que " Les hommes je connais " et Maurice est pour moi comme je vous l'ai dit au début de ces quelques lignes, un véritable et grand ami dont la compétence est inestimable.

Bernard FERRAND

Retourner au contenu | Retourner au menu
Référencement par LOGICIELREFERENCEMENT.COM